Soirée d'honneur

L'École Arthur-Pigeon

Soireé d’honneur et cérémonie des élèves finissants.


Chaque année, au mois de juin, se déroule la Soirée d’honneur de l’école Arthur-Pigeon. Il s’agit d’une tradition qui a débuté dans le milieu des années 1980.  Lors de cette soirée, environ 50 bourses d’études sont remises à des élèves pour leur persévérance ou leurs accomplissements scolaires. Cette soirée est possible grâce aux généreux dons provenant de la communauté et de la Fondation Arthur-Pigeon, sans oublier l’implication du personnel dans l’organisation.

Aussi, depuis 2018, une cérémonie solennelle des finissants a été ajoutée à cette belle soirée. Nos élèves finissants portent les traditionnels toges et mortiers. Quelques souvenirs sont remis aux élèves et un discours est prononcé par les élèves « valedictorians » choisis parmi leurs pairs pour l’occasion.

Lors de cette soirée, c’est toute la communauté du Haut-Saint-Laurent qui démontre à nos élèves l’importance de l’éducation.

TABLEAU D’EXCELLENCE

ÉLÈVE DE L’ANNÉE ~ Médaille du Gouverneur général du Canada PRÉSIDENT D’HONNEUR
1986       Joël Legault 1986       Aucun
1987       Julie Leblanc 1987       Aucun
1988       Isabelle Bourdeau 1988       Simon Provost
1989       Isabelle Leblanc 1989       Dolores Pilon
1990       Guylaine Gagnier 1990       Sylvain Trépanier
1991       Dominic Tremblay 1991       Louise Lalonde
1992       Isabelle Brodeur 1992       Pierre Caza
1993       Stéphane Roy 1993       Chantal Pagé
1994       Yannick Létourneau Albrecht 1994       Alain Dunberry
1995       Benoit Maheu 1995       Sylvie Poirier
1996       Frédérick-Antoine Malette 1996       Jude Rémillard
1997       Julie-Jode Mallette Lussier 1997       Lucie Leroux
1998       Martin Prince 1998       Marco Pilon
1999       Philipp Keller 1999       Nathalie André
2000       Josiane Loiselle-Boudreau 2000       Pierre Lefebvre
2001       Jean-Maurice Weibel 2001       Judith Léger
2002       Audrey Gibeault 2002       Alain Fournier
2003       Amélie Leroux 2003       Julie Barrette
2004       Christian Droulers 2004       Philippe Décloitre
2005       Joël Viau 2005       Isabelle Brodeur
2006       Félixe Girard 2006       Pierre Parent
2007       Mirjam Fines-Neuschild 2007       Carole Latulipe
2008       Caroline Perreault 2008       Martin Prince
2009       Sarah Fines-Neuschild 2009       Josiane Loiselle-Boudreau
2010       Darra Duheme 2010       John H. Gomery
2011       Anastasiya Kuneyeva 2011       Annie Robert
2012       Émilie Brouillard 2012       Adrian Nieuwenhof
2013       Frédéric Ladouceur 2013       Annie Moniqui
2014       Émilie Pilon 2014       Chantal Dauphinais-Pelletier
2015       Carolane Major-Latour 2015       Joël Legault
2016       Laurie Ladouceur 2016       Louise Lebrun
2017       Patricia Legault 2017       Serge Tremblay
2018 2018       Gabrielle Limoges


Programmes scolaires

L'École Arthur-Pigeon

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.


Programme régulier

Le programme régulier permet à l’élève de concentrer son énergie sur les apprentissages scolaires essentiels tout en ayant la possibilité de profiter des nombreuses activités parascolaires offertes à l’école. Les élèves qui s’inscrivent au programme régulier bénéficient d’un tuteur en secondaire 1. Certains élèves, au besoin, peuvent profiter des services d’enseignants-ressources. Un éventail de matières à option, dont plusieurs de nature artistique, s’offre aux élèves du régulier. Les options sont musique et arts plastiques pour les arts avec l’option danse pour le la 3e secondaire. En 3e, 4e et 5e secondaires, les options suivantes sont offertes : activités sportives, cuisine et nutrition et saines habitudes de vie, informatique et multimédia, citoyenneté active histoire du 20e siècle, chimie et physique.

Leadership et engagement communautaire

Pour les élèves qui veulent s’impliquer et se dépasser, nous avons mis sur pied un cours de leadership et de bénévolat.  Durant les trois premières années du secondaire, ils auront à planifier et à organiser des projets concrets.  Par niveau, deux périodes par cycle leur seront accordées.  Le projet vise à encourager nos jeunes à s’impliquer davantage dans leur école et dans leur communauté.  Le leadership et le sens des responsabilités seront au coeur du programme.  Nous voulons favoriser chez les adolescents(e)s, une prise de conscience de leurs capacités collectives dans la transformation de leur milieu scolaire et communautaire, selon les besoins.  Nous trouvons important que le bénévolat amène du positif dans la vie des jeunes:  être au service des autres pour leur bien-être.  De plus, cela impliquera de grandes responsabilités, mais également des grands privilèges.

Pour accéder au document explicatif, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous:

LEEC_depliant_final

Adaptation scolaire

Afin de répondre aux besoins d’élèves aux prises avec différents défis académiques, des classes avec des programmes, des pédagogies et des organisations adaptées sont offertes. Que ce soit le groupe de développement adapté pédagogique (G.A.D.P.), le groupe de secondaire adapté (S.A.), le groupe de formation  aux métiers semi-spécialisés (FMS), le pré-DEP, le groupe de développement global (G.A.D.G. et F.P.G.) ou le groupe de développement des compétences langagières (G.A.D.C.L.) l’organisation est au service des besoins des élèves. Ces programmes permettent aux élèves de poursuivre leur formation académique tout en développant leurs habiletés et leurs compétences de travailleurs.

Groupe adapté de développement global (G.A.D.G.)
(point de service C.S.V.T.):

Ce service veut répondre aux besoins de formation des élèves de 1er cycle du secondaire présentant un retard de développement aux plans adaptatif (habiletés conceptuelles, sociales et pratiques) et intellectuel.

Son objectif est de :

  • Développer des compétences transversales et l’autonomie fonctionnelle qui permettront à l’élève d’enrichir sa capacité d’entrer en relation avec les autres, d’interagir avec son environnement et de poursuivre son développement global.
  • Favoriser l’acquisition des compétences disciplinaires prévues au PFEQ du 1er cycle du secondaire dans le respect des limitations et du rythme des élèves qui le fréquentent.
  • Développer des habiletés menant au parcours axé sur l’emploi.

Groupe adapté de développement pédagogique (G.A.D.P.)

Ce service veut répondre aux besoins des élèves ayant accumulé un retard d’apprentissage significatif important et dont la classe de 1er cycle du secondaire régulier ou de secondaire adapté ne répond pas à leurs besoins spécifiques, et ce, malgré les moyens adaptatifs et les services inscrits au plan d’intervention.

Les objectifs poursuivis sont :

  • Favoriser l’acquisition des compétences disciplinaires prévues au PFEQ du 1er cycle du secondaire dans le respect des limitations et du rythme des élèves qui le fréquentent.
  • De favoriser la progression pédagogique de l’élève en tenant compte de son rythme, de son style d’apprentissage et de sa zone proximale de développement.
  • De développer des compétences et des habiletés leur permettant d’accéder au parcours de formation axé sur l’emploi.

Groupe adapté de développement des compétences langagières  (G.A.D.C.L.)
(point de service C.S.V.T.):

Ce service veut répondre aux besoins des élèves présentant une déficience langagière orale, modérée ou sévère, et dont la classe ordinaire ne permet plus la progression malgré les services mis en place.

Ses objectifs sont :

  • Faire progresser l’élève dans son développement de compétences selon le PFEQ correspondant à son groupe d’âge.
  • Utiliser des pratiques pédagogiques reconnues efficaces auprès de cette clientèle.
  • Adapter l’enseignement au rythme d’apprentissage et des limites liées aux difficultés langagières de chacun des élèves.
  • Rendre l’élève plus autonome dans l’utilisation d’outils et de stratégies compensatoires.
  • Développer les compétences langagières.


Bal des finissants

L'École Arthur-Pigeon

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.


Le bal des finissants à l’école secondaire Arthur-Pigeon est une tradition qui remonte aux années 1970.

En septembre, le comité du bal est mis en place. Ce comité est chapeauté par la technicienne en loisir de l’école ainsi que par quelques enseignants. De plus, il est généralement formé de dix à quinze finissants. Le processus de formation du comité ne se fait pas par sélection, mais bien par choix. Les élèves inscrits doivent faire des recherches pour trouver le lieu idéal pour la réception, faire des soumissions pour diverses choses, organiser des collectes de fonds, trouver des commandites et participer au montage la veille du bal.

Une fois le comité formé, ce dernier se rencontre une à deux fois par mois pour discuter de tous les aspects du bal des finissants (endroit, date, lieu, formule, etc.).

La formule, l’endroit ainsi que la date du bal sont généralement déterminés vers la fin du mois d’octobre. Dans les années passées, le bal des finissants a eu lieu au Manoir de St-Anicet et sur le bateau de croisière Cavalier Maxim (Croisières AML). Cette année, le bal des finissants aura lieu au Château Vaudreuil.

La formule du bal des finissants est la même depuis plusieurs années. La journée commence par l’arrivée spectaculaire des finissants dans la cour de l’école entre 14h et 16h. Les arrivées sont suivies d’une rencontre sociale où les finissants peuvent prendre des souvenirs avec leurs amis et leur famille, déguster de petits canapés ainsi que discuter avec les gens qui leur sont chers. Vers 17h, les autobus scolaires viennent habituellement chercher les finissants et leurs accompagnateurs pour les conduire vers la salle de réception choisie. Celle-ci débute habituellement par une séance de photos souvenirs. Vers 19h, les finissants sont appelés à se diriger vers leur table. Le souper est servi vers 19h30 et est suivi d’une soirée dansante. La soirée se termine habituellement vers 11h. Ensuite, les autobus ramènent les finissants à l’école où ils arrivent vers minuit et demi.


Voyages et sorties

L'École Arthur-Pigeon

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.



Transport scolaire

L'École Arthur-Pigeon

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.


Le  transport scolaire pour la fréquentation scolaire usuelle (temps de classe) est assuré par le service du transport scolaire qui est centralisé au siège social de la commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands.

http://www.csvt.qc.ca/transport-scolaire

Toutefois, l’école Arthur-Pigeon offre un service de transport parascolaire. Ce transport est offert de 2 à 5 soirs par semaine selon les besoins et l’horaire de nos activités pédagogiques et des Frontaliers.

Ce transport se fait par « points de chute » dans les villages de la région selon les détails du tableau suivant  (l’horaire peut être modifié).


Échanges internationaux

Échanges culturels au Canada et à l’international

Vivre, apprendre, découvrir, s’ouvrir au monde!


L’aventure d’une vie!

En participant à un programme d’échange d’élèves du secondaire basé sur la réciprocité, les jeunes vivent une immersion culturelle et linguistique enrichissante et inoubliable. C’est une opportunité exceptionnelle de :

  • Développer de nouvelles connaissances et d’approfondir une langue : espagnol, italien, anglais, allemand.
  • Vivre « comme dans le pays », dans la famille de son partenaire en partageant le quotidien et un nouveau rythme familial.
  • Découvrir un autre pays en visitant des endroits connus mondialement pour leur beauté ou leurs attraits culturels, riches en patrimoine : en Espagne, en France, en Italie, en Allemagne, au Mexique ou au Canada.
  • S’ouvrir à de nouvelles amitiés sans frontière, rendues possibles par cette expérience.

 

Des échanges de qualité, à des prix accessibles !

Éducation internationale offre l’opportunité aux élèves de partir à l’étranger, pendant l’année scolaire, tout en continuant leurs études. À l’automne, vous allez à l’école et vous séjournez à l’étranger dans la famille de votre partenaire, puis l’hiver, vous accueillez chez vous votre partenaire au Québec.

Éducation internationale offre l’opportunité aux élèves de partir à l’étranger, pendant l’année scolaire tout en continuant leur étude. À l’automne, vous allez à l’école et vous séjournez à l’étranger dans la famille de votre partenaire, puis l’hiver vous accueillez chez vous votre partenaire au Québec.

Des programmes adaptés et différents suivant le niveau scolaire :

  • Secondaire 3, 4 et 5 : Australie, Espagne, France
  • Secondaire 4 et 5 : Allemagne, Australie, Canada, Espagne, France, Italie, Mexique

Programme d’été en Ontario pour les élèves de 13 à 17 ans.

Une bonne formule pour approfondir son anglais pendant les vacances.

Une levée de fonds individuelle est possible afin d’aider les parents à assumer le coût de cet échange.

Rendez-vous sur le site web d’échanges internationaux au www.echanges-azimut.com/accueil/

ou contactez Josianne Morency au [email protected]


Soutien au comportement positif

Le soutien au comportement positif (SCP)

Un système efficace pour la prévention des difficultés comportementales.


Depuis septembre 2015, l’école secondaire Arthur-Pigeon met en place le SCP. Cette démarche s’inscrit dans la volonté des membres du personnel de mettre en place des méthodes pédagogiques validées par les recherches et reconnues comme efficaces.

Voici la description des principes de cette approche mis en place en partenariat avec l’équipe de recherche de Boscoville 2000 ainsi que monsieur Steve Bissonnette Ph.D. et professeur au département de psychoéducation de l’Université du Québec en Outaouais. Le SCP propose la mise en place d’un système de soutien sur le plan de la gestion des comportements afin de créer un milieu propice à l’apprentissage. Le système préconise l’adoption d’une approche à l’échelle de l’école tout entière dans laquelle on prend les devants en matière de discipline. On se fonde sur l’idée que les comportements attendus en classe et hors classe doivent être définis précisément, enseignés explicitement et être reconnus lors de leur manifestation. De plus, un continuum d’interventions est défini afin d’agir rapidement et efficacement auprès des problématiques comportementales et de soutenir l’adoption des comportements préalablement enseignés.

Le système encourage chaque école à déterminer ses propres besoins en relevant et en analysant de façon systématique des données sur les problèmes comportementaux vécus et en faisant en sorte que le personnel travaille en équipe pour élaborer une approche cohérente et positive de la discipline dans l’école. Plus spécifiquement, le système SCP implique la mise en oeuvre de dix composantes.

DÉCOUVREZ LES 10 COMPOSANTES

La direction d’école est un partenaire essentiel à l’implantation du système. À la suite d’une présentation du SCP par une personne-ressource, la direction s’engage formellement à participer activement et à soutenir la mise en œuvre du système. Cet engagement obtenu, le système est alors présenté au personnel scolaire de l’école (enseignants et professionnels) qui devra faire de même. Le système sera implanté seulement si 80 % et plus du personnel scolaire s’engagent dans la mise en oeuvre du système, mise en oeuvre d’une durée minimale de trois ans.

Les engagements obtenus, une équipe école-SCP est ensuite formée afin d’implanter le système dans son intégralité. Cette équipe, composée de la direction et de quelques membres du personnel scolaire, recevra une formation de 5 jours par une personne-ressource (coach SCP) afin de mettre en oeuvre le système. De plus, l’équipe formée et tous les membres du personnel scolaire remplissent un questionnaire standardisé, le Effective Behavior Support Survey, traduit en français par les entraîneurs SCP des conseils scolaires ontariens et notre groupe de recherche, faisant l’inventaire des diverses mesures mises en place dans l’école sur le plan disciplinaire. Cet outil permet l’autoévaluation de l’école et l’identification de priorités d’action sur le plan de la discipline. L’équipe SCP se rencontre mensuellement afin d’évaluer le système et les données comportementales s’y rattachant.

Lors de la formation fournie à l’équipe SCP, cette dernière cible 3 ou 4 valeurs qui seront prônées par l’école auprès des élèves, des membres du personnel et des parents. Les valeurs de respect et de responsabilité sont généralement prônées dans les écoles implantant le SCP, et ce, tant du côté états-unien que canadien. Les valeurs identifiées sont ensuite transformées en attentes comportementales pour chacune des aires de vie de l’école.

Pour notre école, les valeurs retenues sont : Respect- Responsabilité-Persévérance

Les valeurs identifiées sont transformées en attentes comportementales observables et formulées positivement par l’équipe SCP, et ce, pour toutes les aires de vie de l’école. Par exemple, la valeur du respect sera transformée en comportements observables et attendus dans les classes, les laboratoires, les corridors, les casiers, etc., en somme, pour tous les endroits fréquentés par les élèves. Le travail réalisé permet d’obtenir une matrice comportementale ; matrice qui devient alors le code et les procédures de l’école. Ainsi, tous les comportements attendus des élèves sont définis précisément. Ces comportements seront ensuite enseignés explicitement par le personnel scolaire. C’est le code de vie des élèves que nous retrouvons dans l’agenda.

À l’aide de la personne-ressource, l’équipe SCP élabore des plans de leçons destinés au personnel scolaire afin d’assurer et d’harmoniser l’enseignement explicite des attentes comportementales auprès de tous les élèves, et ce, en contexte réel. Ainsi, dans chacune des aires de vie de l’école, les élèves reçoivent un enseignement systématique (modelage – pratique guidée – pratique autonome) des comportements attendus en lien avec les différentes valeurs adoptées par l’école. De plus, ces attentes comportementales sont affichées dans chacune des aires de vie afin de rappeler aux élèves et au personnel scolaire les comportements souhaités.

Un système de renforcement est élaboré par l’équipe SCP afin de reconnaitre, valoriser et encourager la manifestation des comportements enseignés. Les bénéfices apportés par une procédure de renforcement résident en outre dans le fait de favoriser le sentiment de compétence chez des enfants qui reçoivent en général peu de renforcements positifs.

À notre école, il s’agit des cartes de renforcement.  Ces cartes sont remises pour encourager les élèves à reproduire des comportements positifs.  Ces cartes sont échangeables contre des privilèges. Aussi, les élèves peuvent les échanger pour des récompenses environ une fois par mois. Finalement, à quelques reprises pendant l’année, des célébrations des efforts sont organisées afin de féliciter tous les élèves.

Renforcer positivement les comportements attendus ne signifie pas qu’il faille éviter d’intervenir face aux problèmes comportementaux rencontrés. Lors de la formation fournie à l’équipe SCP, celle-ci élabore une classification des comportements problématiques allant de mineurs à majeurs. Cette classification permet d’identifier explicitement les comportements problématiques qui sont gérés exclusivement par les enseignants et ceux gérés par la direction de l’école ou le responsable de l’encadrement des élèves. Ainsi, les comportements problématiques mineurs, tels que ne pas avoir le matériel requis, sont gérés par le personnel enseignant et les comportements problématiques majeurs, comme la bataille, sont gérés par la direction de l’école ou le responsable de l’encadrement des élèves. À cette classification s’ajoute un menu de conséquences possibles et d’interventions. Aussi, lorsqu’un élève compromet son apprentissage ou celui de ses pairs, malgré les interventions de l’enseignant, ce dernier doit être référé vers un local de retrait.  Ce travail permet, d’une part, d’harmoniser au sein de l’école des interventions comportementales cohérentes et efficaces, et d’autre part, d’éviter que des élèves soient retirés de classe sans motif préalablement déterminé.

Des rapports d’incidents disciplinaires sont élaborés par l’équipe SCP afin que le personnel scolaire puisse noter les comportements problématiques mineurs et majeurs rencontrés. Les rapports faits et le nombre de renforcements positifs attribués aux élèves sont compilés et analysés mensuellement par l’équipe SCP à l’aide d’un outil informatisé et sous la supervision de la personne ressource afin de dresser un portrait de l’école au plan comportemental. L’analyse comportementale permet ensuite d’obtenir des renseignements précis sur la gestion des comportements au sein de l’école et de préciser un plan d’action en fonction des problématiques identifiées.

Malgré la mise en place des différentes composantes décrites précédemment, certains élèves auront des comportements inadéquats et persistants. Sous la supervision étroite de la personne-ressource, l’équipe SCP formule des hypothèses, à la lumière des renseignements disponibles, sur la fonction (évitement ou obtention) de ces comportements. L’équipe se questionne alors sur les motifs pouvant expliquer les comportements problématiques de certains élèves. Les réponses trouvées servent ensuite à formuler des hypothèses de solution aux difficultés rencontrées. L’équipe SCP gère ainsi les problèmes comportementaux selon un processus de résolution de problème. De plus, l’ensemble du personnel scolaire est sensibilisé à la fonction du comportement.

La présence d’une personne-ressource ou d’un coach SCP est essentielle à la mise en oeuvre des diverses composantes du système. L’accompagnement soutenu de l’équipe SCP et du personnel scolaire par une personne experte au plan comportemental, un psychoéducateur par exemple, est indispensable au succès d’un tel système. En fonction des problématiques identifiées, cette personne peut, selon les besoins, fournir de la formation à l’équipe SCP et aux membres du personnel scolaire sur la gestion efficace de classe, sur la gestion des comportements difficiles, sur l’analyse fonctionnelle des comportements, etc. De plus, dans le but de faciliter la mise en oeuvre du système, tous les documents produits par les écoles ayant implanté SCP, au fil du temps, sont remis aux équipes SCP actuelles.

CONCLUSION

Les élèves ayant des troubles du comportement sont ceux dont les probabilités de quitter l’école sans un diplôme d’études secondaires sont les plus élevées (MELS, 2006). Ainsi, il est urgent de mettre en place des interventions préventives auprès des élèves à risque de manifester des difficultés comportementales. Pour être efficaces, ces interventions doivent être fondées sur des données probantes (Bissonnette, Gauthier et Péladeau, 2010). Or, le système SCP est fondé sur de telles données.

Par conséquent, nous croyons, à l’instar de Lapointe et Freiberg (2006), plutôt que de consacrer toutes ses énergies à réinventer la roue dans son milieu avec l’approche essai-erreur qu’il est préférable de mettre en place un système qui a fait ses preuves, comme le SCP, car celui-ci saura ouvrir la voie à la liberté d’enseigner et d’apprendre dans un climat plus favorable et sans dérangements constants.

RÉFÉRENCES

  • Bissonnette, S., Gauthier, C. et Péladeau, N. (2010). Un objet qui manque à sa place. Les données probantes dans l’enseignement et la formation. Les Actes de la recherche, 8,107-133.
  • Lapointe, M. L. et Freiberg, H. J. (2006). Indiscipline, conflits et violence à l’école: Pistes nord-américaines. Vie pédagogique, 141, 1-4.
  • Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. (2006). Classe ordinaire et cheminement particulier de formation temporaire. Analyse du cheminement scolaire des élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage à leur arrivée au secondaire. Québec: Gouvernement du Québec.
  • Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. (2009). L’école, j’y tiens! Tous ensemble pour la réussite scolaire. Québec: Gouvernement du Québec.
  • Technical Assistance Center on Positive Behavioral Interventions and Supports. (2011). Récupéré le 2 février 2012 de : http://www.pbis.org/


Nous joindre

L'École Arthur-Pigeon

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.


Nous joindre

1, rue Arthur-Pigeon,
Huntingdon, Qc
J0S 1H0

450 377 6065

Horaire régulier

Lundi au vendredi
8h30 à 12h00 et 13h00 à 16h30

Parascolaire

16h30 à 19h00
(L’horaire peut varier pendant l’année)

Saison estivale

L’école est fermée de la mi-juillet à la mi-août.

1 Arthur Pigeon, Huntingdon, QC J0S 1H0


Frontaliers Actifs

Inspiré par l'excellence et l'innovation

Nous offrons un large éventail de programmes d’enseignement de qualité et d’activités parascolaires.


Frontaliers Actifs

Les Frontaliers Actifs tentent par leur diversité de satisfaire tous les élèves de l’école Arthur-Pigeon. Que vous soyez sportif, artiste ou engagé dans la vie étudiante, vous trouverez certainement chaussure à votre pied. Si vous voulez vous dépasser, créer des liens solides d’amitié, vous impliquer dans votre parcours au secondaire, joignez-vous aux Frontaliers Actifs.

LE PRIX D’INSCRIPTION COMPREND:

  • 2 pratiques par semaine pour les sportifs OU 1 pratique par semaine pour les artistes
  • Participation à plusieurs tournois ou évènements
  • Compétence d’un entraineur ou d'un animateur qualifié
  • Encadrement académique et suivi personnalisé d’un enseignant de l’école
  • Une période d’étude surveillée
  • Retour dans le village le plus près en autobus vers 19h

FRONTALIERS ACTIFS, C’EST QUOI?

Le nom est inspiré d’une milice canadienne qui a séjourné à Huntingdon vers 1870 pour défendre la région contre l’attaque de Fenians arrivant des États-Unis. Le logo s’inspirait d’ailleurs des armoiries de cette milice et la devise, en latin, a été conservée : « Nec aspera terrent ». La devise signifie « aucune difficulté ne m’effraie ».

L’histoire des Frontaliers remonte au début des années 2000. À cette époque M. Dominic Tremblay, jeune enseignant en sciences à l’école Arthur-Pigeon, entreprend d’améliorer les installations extérieures de l’école. Deux aménagements prennent forme : le sentier d’interprétation de la nature du boisé le long du ruisseau Schuyler ainsi que le terrain de soccer-rugby. Afin d’instaurer un sentiment d’appartenance chez les élèves, M. Tremblay a aussi l’idée de nommer les équipes sportives de l’école les « Frontaliers ».

Dès le début, une équipe dynamique, avec Mme Lucie Léger comme coordonnatrice, est mise en place. Les résultats se font sentir immédiatement. Le nombre d’élèves qui participent aux activités parascolaires passe de 50 à plus de 400. Une offre variée d’activités permet aux élèves d’être actifs tout en découvrant des passions et en développant de nombreuses compétences. Cette période de mise en place des Frontaliers Actifs voit l’arrivée du populaire cheerleading, du badminton, de l’équitation, du club de course et d’athlétisme, du hockey sur glace, du soccer et du volley-ball.

Par la suite, les Frontaliers actifs « artistes » et « engagés » viennent s’ajouter aux «sportifs». Les élèves peuvent s’adonner au chant, participer au club de lecture, s’initier à la confection de vêtements avec le cours « création de vêtements », jouer d’un instrument de musique dans l’harmonie. Ils peuvent aussi s’initier à la photographie et au théâtre. Enfin, ils peuvent participer à l’équipe technique, au volet humanitaire, aux hôtes et hôtesses.

Pour le bon fonctionnement des Frontaliers Actifs, une structure doit être mise en place. Comme établissement scolaire, nous voulons qu’un élève membre des FA brille sur plusieurs niveaux. D’abord, un comité s’assure de la fluidité des évènements et de la coordination des divers intervenants. En début d’année, ce comité recrute des enseignants qui s’occuperont de faire le suivi académique de chaque jeune FA. Ces enseignants (les coordonnateurs) ont comme mandat de veiller à ce que chaque participant réponde à un seuil minimal d’attentes, et ce, grâce à des rencontres ponctuelles et hebdomadaires. Lorsqu’un jeune éprouve des difficultés académiques, le coordonnateur s’assure de tout mettre en place pour que la réussite soit au premier plan: récupération, mentorat, enseignant-ressource. Si la situation l’exige, le coordonnateur peut même demander à ce qu’un plan d’intervention soit établi avec la direction. Une collaboration étroite avec les parents est la clé pour tous les intervenants des FA.

Puis, lorsque le jeune participe à son activité en soirée, plusieurs encadrements sont offerts. Par exemple, l’élève doit participer à la période d’étude qui est surveillée et encadrée. Il peut ainsi s’avancer dans ses devoirs. Si de l’aide supplémentaire est nécessaire, le mentorat est une possibilité très attrayante. En fait, au lieu d’être en période d’étude en silence, l’élève est jumelé avec un élève de la 4e ou 5e secondaire dans la matière de son choix. Il peut donc poser des questions, bénéficier d’un support constant et ainsi avancer à son rythme.

Enfin, ce qui rend le programme des FA aussi intéressant est la plage horaire qui est disponible, puisque nous offrons le transport pour retourner à la maison aux environs de 19 h 30. Il est ainsi possible de donner près de trois heures d’activités après l’école.

FA Sportifs


Si vous êtes intéressés par les sports, nous offrons une panoplie d’équipes sportives de compétition. Que ce soit le badminton, le cheerleading, le club de plein air, l’équitation, le golf, l’haltérophilie, le hockey, le motocross, le rugby, la salle d’entraînement, le soccer ou le volleyball, vous trouverez certainement une équipe avec laquelle vous pousserez vos limites.

FA Artistes


Si vous êtes plutôt artistes dans l’âme, vous pouvez faire partie de la brigade culinaire, de la comédie musicale, du club de photographie, de la discussion en anglais, de l’harmonie ou vous pouvez apprendre à créer vos propres vêtements.

FA Engagés


Enfin, si vous voulez vous impliquer pour le bien de votre école, le comité étudiant, le programme d’hôtes et hôtesses, le conseil d’établissement ou l’équipe technique sont pour vous!

Tous les programmes